Le monde serait si beau, l’humanité serait si développée, si les hommes s’acceptaient mutuellement.

Le monde serait si beau, l’humanité serait si épanouie, si les hommes ne se repoussaient pas les uns les autres sur la base de préjugés.

Le monde serait si beau, l’humanité serait si rayonnante de joie, si les peuples du monde communiquaient les uns avec les autres, vivaient en harmonie et dans la gaieté et si les uns évitaient d’inventer des préjugés à propos des autres.

Lire tout le texte ...